École Média Art du Grand Chalon

Direction de la Recherche: olivier@perriquet.net
Communication et relations extérieures: communication@emafructidor.com
Pédagogie et Cursus: etudes@emafructidor.com
Contacts: 7 rue Leschenault de la Tour, Chalon-sur-Saône / 07.61.44.77.00


Partenaires artistiques et académiques

Le programme bénéficie du soutien de la Direction générale de la création artistique au Ministère de la Culture (DGCA), du Grand Chalon et de la Région Bourgogne-Franche-Comté.

 

« Mondes Visuels » est un programme de recherche et création transdisciplinaire s’intéressant à la multiplicité des phénomènes visuels et à la variété de leurs modes de production et de perception, chez les êtres vivants, au sein des systèmes de vision artificielle et dans les interactions entre les uns et les autres. Il est animé par un nombre important d’invités provenant d'une variété de champs de la connaissance et de la création, par une équipe de recherche de jeunes artistes-chercheurs renouvelée annuellement et se concluera par une restitution plastique et théorique d'envergure internationale à l’été 2023.

Qu’est-ce que voir ? C’est ce qu’entend explorer ce programme de recherche. Spontanément, un ensemble de questions satellites surgissent : Qui voit ? Qui voit quoi ? Dans quel contexte, à quelle intensité, avec quelle fréquence ? De façon intentionelle ? Avec quelle intention ? Avec quel organe ? Quel algorithme ? Quelle certitude ? ... Ce programme de recherche et de création entend explorer les expériences sensorielles que provoque la vision, les récits que suscitent ces expériences ou qui les accompagnent, les mondes qu’elles créent, autant chez les vivants qu'au sein des systèmes de vision artificielle ou dans l'interaction entre les uns et les autres.

Les pratiques visuelles ainsi que leur étude se concentrent traditionnellement sur la notion d'image, c'est à dire sur une manifestation, réelle ou virtuelle, qu’on semble pouvoir tenir à une distance objective. Le parti-pris méthodologique de « Mondes Visuels » est celui du primat de la perception sur l'image. Le programme adopte une approche écologique de la perception, où toute une diversité de régimes de vision, sans nécessaire commune mesure (de temps, d’échelle, d’espace, de spectre, ...), peuvent se rencontrer et cohabiter. L'humain, dans ce contexte, n'est plus toujours l'étalon premier auquel se rapportent ces expériences de vision.

Face aux transformations silencieuses du monde et en premier lieu celles liées à l’essor de l’intelligence artificielle et aux progrès des technologies, à l’évolution des rapports de force géopolitiques, à la catastrophe écologique imminente, « Mondes Visuels » propose un récit alternatif, qui n’est ni une injonction morale, ni l’expression d’une peur, mais une invitation à considérer l’humain dans une perspective plus large au travers des relations qu’il entretient avec son environnement humain et non-humain, et à la mesure d’un temps qui dépasse sa propre existence.

Transdisciplinaire, « Mondes Visuels » trouve ses références autant dans les arts visuels optiques (photographie, cinéma, vidéo), les arts médiatiques et technologiques, l’art contemporain et l’histoire de l’art que dans les sciences humaines, les sciences et techniques, la philosophie, la société en général, et élabore ses modes de travail, de présentation et de partage en tirant parti de cette diversité.